Patrimoine religieux de l'Orne en Normandie

Basilique Notre-Dame de Montligeon à La Chapelle Montligeon

Basilique Notre Dame de Montligeon
Basilique à la Chapelle Montligeon
Basique Notre Dame de Montligeon de l'Orne en Normandie

Nous devons la renommée de la basilique Notre-Dame de Montligeon à la grande foi d’un curé de campagne, Paul Joseph Buguet (1843-1918).

C’est le 1er Aout 1878 que tout commence. Paul Joseph Buguet s’installe dans le petit village de la Chapelle-Montligeon où il est nommé curé. Après la mort subite de son frère unique en 1876, l’abbé se pose souvent la même question : que devient l’âme des défunts ? En effet, la destinée des âmes défuntes l’habite sans cesse.

C’est seulement quelques années plus tard, en 1884, qu’il décide de fonder « l’Œuvre Expiatoire pour la délivrance des âmes délaissées du Purgatoire ».

Afin de promouvoir son œuvre, il effectue plusieurs voyages en France et à l’étranger.
Elle devient une véritable renommée internationale qui attire des pèlerins du monde entier. Les premiers pèlerinages ont lieu en 1885.

En 1892, l’abbé envisage la construction d’un édifice plus grand afin de recevoir plus de monde. Les travaux débutent en 1894 et la première pierre est bénite le 4 juin 1896 par Monseigneur Trégaro en présence de 200 prêtres et de 6000 personnes.

Le 1er Juin 1911, a lieu la première messe dans cette nouvelle église.

Le 14 juin 1918, Paul Joseph Buguet meurt et le 16 novembre 1921, son corps est inhumé dans la crypte sous la basilique. Au-dessus de ses cendres, un monument funéraire s’élève dans la première des six chapelles du côté gauche.

Le 28 août 1928, 50 ans après l’arrivée de l’abbé Buguet, l’église est consacrée et placée sous la protection de Notre-Dame Libératrice. Le lendemain, elle est honorée du titre de Basilique Mineure par le Pape Pie XI.

La basilique Notre-Dame de Montligeon est un édifice néogothique construit principalement avec du sable en provenance de la Loire, de la pierre blanche calcaire du Poitou et de Charente et du granit d’Alençon et de Bretagne.

En forme de croix latine de 74 mètres de long, sa large façade de 32 mètres est encadrée de deux flèches qui s’élèvent à 60 mètres. A l’intérieur, elle est partagée en trois nefs bordées de seize chapelles latérales. Les clefs de voutes de la nef s’élèvent à 23 mètres et sont ornées des armoiries de Léon XIII (257ème Pape). On y trouve également un prestigieux autel de 1919, orné de quatorze statuettes de Saints et d’Anges. Les bas-reliefs de celui-ci représentent la mise au tombeau du Christ et les scènes évangéliques de résurrection et de vie de la Vierge. Derrière le maitre-autel, se tient la statue de Notre-Dame-de-Montligeon, une œuvre de l’italien Tadolini, taillée dans un bloc de marbre de carrare. L’ensemble des vitraux est remarquable et présente plusieurs épisodes : les scènes de vie du Christ et de la Vierge ; la vie des Saints qui illustrent la prière pour les défunts…

Une rosace représentant l’arbre de Jessé est posé en 1947.

De nos jours, la basilique est un sanctuaire de l’Eglise Catholique. Elle est un centre mondial de la prière pour les défunts, qui attire depuis plus d’un siècle des pèlerins du monde entier. Chaque année a lieu un pèlerinage de tradition à Notre-Dame de Montligeon pour prier la Sainte Vierge Marie de la délivrance des Ames délaissées de Purgatoire et pour les défunts des familles.



Plan du site | Mentions légales | Comment venir | Nous contacter